Tournage de ‘Madame Cléante n’ira pas au cimetière’

pam et josy et boris

 Du 10 au 21 juin, « Madame Cléante n’ira pas au cimetière » était en tournage à Cayenne et à Roura. Réalise par Pamela Varela et produit par Laurene Belrose pour Bear team production, ce moyen métrage de fiction sera présenté en fin d’année au public guyanais.

IMG_6947

 

Le Pitch :

Emmanuel et Léon, deux frères trentenaires, sont en Guyane pour l’enterrement de leur grand-mère Cléante. C’est la saison des pluies et du carnaval. Ils redécouvrent ensemble la maison, le jardin et le quartier si cher à la veille dame, réveillant des souvenirs d’enfance qui feront ressurgir des secrets bien enfouis.

 

 

 

 

IMG_7125

La réalisatrice :

La franco-chilienne Pamela Varela a imaginé l’histoire de son nouveau film « Madame Cléante n’ira pas au cimetière » en reprenant une nouvelle guyanaise du même nom. Après un travail d’écriture et de développement entamé en 2012, elle est parvenue à en faire un film singulier et personnel en y intégrant toutes les problématiques qu’elle explore dans son travail : l’identité, le métissage, l’héritage familial, la place de la femme dans nos sociétés ou encore l’interaction avec le territoire, le paysage.

 

Le tournage :

A Cayenne puis à Roura, les 10 jours de tournage ont permis de lier des liens forts au sein de l’équipe composée de quelques techniciens venus de Métropole et de techniciens guyanais en grande majorité. Trois stagiaires, à l’image, au son et en régie ont également été recrutés.

Ce fût aussi l’occasion pour Bear Team Production de réaliser avec Tanguy Lailler, en coproduction avec AéroProd Amazonie, un documentaire qui fera la chronique de ce tournage en mettant en avant l’expérience d’un des jeunes stagiaires.

 

Les acteurs :

L’artiste guyanaise Josy Masse ainsi que Julien Béramis et Djedje Apali, tous trois venus de Paris, tiennent les rôles principaux. Dans leur enfance, les deux frères sont incarnés par Boris Dalphrase (Léon) et Florian Catherin-Leblanc (Emmanuel). Parmi les comédiens guyanais déjà connus, Sterela Abakamofou, originaire de Saint-Laurent, Rosange Lhuerre, Roland Zéliam et Francine Arrine-Pawilowski interprètent des personnages proches de madame Cléante. A noter également que Nicole Dolan, que l’on connait surtout pour ses écrits, et Jocelyne Benoît ont vécu toutes les deux une première expérience de cinéma qui ne sera sûrement pas la dernière. Ce sera sans nul doute aussi le cas pour Pamela Varela qui pense déjà à de nouveaux projets de film en Guyane inspirés notamment par les frontières naturelles du département.

Anecdotes :

Pour la scène de l’enterrement de Mme Cléante, près d’une centaine de personnes était présente durant deux  jours autour de l’église et du cimetière de Roura. Leur disponibilité et leur enthousiasme ont beaucoup compté pour la bonne organisation de ce week-end de travail car il fallait être très patient ! Une des activités de ces temps d’attente furent les répétitions organisées par une chorale dirigée par Swany pour la dernière séquence du film.

 perron et orage

La fin du tournage de samedi a dû être précipitée pour laisser la place à une véritable messe d’enterrement dans l’église. Le dimanche, jour de fête des pères et de communion, fut des plus animés avec des réunions familiales et une ambiance festive dans les maisons du bourg de Roura. Difficile de concilier tout cela avec l’ambiance de recueillement des séquences à tourner au cimetière. Le dernier plan fut très émouvant quand, réunis autour de la tombe de Madame Cléante, la foule a entamé le fameux chant répété « A wi mo la », célèbre chanson de Josy Masse qui ne s’y attendait pas du tout.

 

Comments are closed.

 
  • + d'infos

    G-CAM, Guyane-Cinéma Audiovisuel Multimédia

  • C'est qui ?

    « Entre César et Oscar, mon coeur balance… »

  • c’est quoi ?

    « … de toutes les façons, je préfère la GCAM! »