Marc BARRAT

film-singlepage

Métiers :

Auteur – Réalisateur

Président de la GCAM. Membre de la SRF, de la SCAM et de la SCAD

Président du comité de lecture des projets audiovisuels et cinématographiques du fond d’aide Région Guyane – CNC- 2012-2016


Contact :

Biographie:

Né en Guyane, Marc Barrat quitte sa terre natale à l’âge de 15 ans pour la France. En 1987, après un baccalauréat obtenu à Montpellier, il s’inscrit à l’École supérieure de réalisation audiovisuelle de Paris. À partir de 1990, il travaille comme assistant réalisateur sur des spots publicitaires et de nombreux longs-métrages pour le cinéma et la télévision, dont «Jean Galmot, Aventurier» et  «Le Vieux qui lisait des Romans d’amour», deux films tournés en Guyane.  Il écrit, produit et réalise  «Le blues du Maskilili» en 1998. Tourné en Guyane, ce film de 20 minutes sera sélectionné dans une vingtaine de festivals français et étrangers, primé à cinq reprises, et recevra le prix de qualité 1999 du CNC.  En 2001, le ministère de la santé lui confie la réalisation d’une série de 5 court-métrages de prévention pour la lutte contre le SIDA en Guyane, intitulé  Alex et Bladas. En septembre 2003, ce scénario figure parmi les lauréats des « Trophées du Premier scénario, promesse de nouveaux talents », concours organisé par le Centre National de la Cinématographie (CNC).

Après avoir initié et coécrit le documentaire « Amazone Flows », fin 2008, il réalise son premier long métrage         « ORPAILLEUR » une quête initiatique et écologique, produit par la société Mat films et France 3 Cinéma avec la participation de Canal + TPS Star. Le film entame d’abord une belle vie dans les festivals internationaux et obtiendra le prix du meilleur acteur du festival du film Francophone d’Angoulême en 2009. En février 2010, le film sort aux Antilles-Guyane et rencontre un beau succès. Depuis la sortie de son premier long-métrage, Marc Barrat s’est consacré au développement de sa société de production Kanopé films basée en Guyane. Il produit des émissions tv programmes courts pour la chaîne Guyane la 1ére notamment la série A Kouman, des documentaires événementiels « Les 7éme Jeux Kalina » et touristique « Cap Vers L’est ».

En 2018, il coproduit avec Kanopé films le talent show « Zik Truck » en Guyane pour le pôle outremer de France-Télévision. Marc Barrat a assuré également la direction de casting pour les séries TV «  Guyane » de Canal +, et «  Maroni » pour Arte. Une façon pour lui de rester attaché à la fiction. A ce titre,  il est en développement de son deuxième long-métrage intitulé « TAPANAONI », un thriller à la frontière du Surinam et de la Guyane.

Parallèlement à son parcours professionnel, depuis 10 ans Marc Barrat œuvre bénévolement au sein de la GCAM association des professionnels de l’audiovisuel, dont il assure la présidence depuis 2015. La GCAM a crée entre autre le festival de cinéma La toiles de palmistes, coordonne le dispositif national d’éducation à l’image ECLA, et développe en ce moment le projet de la Maison du Cinéma, soutenu par les assises de l’outre-mer, un catalyseur d’activité économique autour de la télévision et du 7ème art.

Depuis avril 218,  il a été nommé conseiller au Ceseceg, au sein duquel il a été élu président de la commission culture. 

Voir le film « Orpailleur » en VOD


 
  • + d'infos

    G-CAM, Guyane-Cinéma Audiovisuel Multimédia

  • C'est qui ?

    « Entre César et Oscar, mon coeur balance… »

  • c’est quoi ?

    « … de toutes les façons, je préfère la GCAM! »